Les cabinets d’avocats passent à l’action : un consortium international pour former les avocats à l’IA


Après un an depuis le lancement de ChatGPT par OpenAI, ce qui a bouleversé l’ensemble des secteurs, dont le juridique, onze grands cabinets internationaux ont formé, le 6 octobre dernier, un consortium destiné à former leurs avocats à l’intelligence artificielle générative.

Ces cabinets, parmi lesquels on compte Eversheds Sutherland, Hogan Lovells, Norton Rose Fulbright, Taft, Thompson Coburn, et Womble Bond, développent un programme de formation à la demande sur l’intelligence artificielle (IA) générative, destiné à leurs avocats et à leurs professionnels du droit. 

La formation aborde des thèmes comme la confidentialité et la sécurité de l’IA générative, les implications de la partialité des données, les considérations éthiques, la responsabilité et l’obligation de rendre des comptes, et les compétences essentielles pour mener un travail collaboratif avec les scientifiques des données et les professionnels des technologies de l’information. 

La formation, intitulée Generative AI Fundamentals for Law Firms, a été développée avec la firme SkillBurst Interactive, spécialisée dans les programmes de formation à la demande pour les cabinets d’avocats. 

Ce programme de formation a été mis en place à la suite d’une forte demande de la part des grands cabinets. Ceux-ci ne souhaitaient pas que la formation de leurs avocats dépende uniquement de leurs fournisseurs d’outils d’intelligence artificielle. 

Cette motivation a été renforcée par le besoin des cabinets d’assurer une formation de haute qualité à leurs avocats et professionnels du droit, avec pour objectif de manier l’IA générative de manière sécuritaire, et en apportant de la valeur dans chaque cabinet.